Orangettes natures ou enrobées de chocolat

Je me suis inspirée de la recette proposée par Lilizen sur son superbe blog Gastronomade et dans Supertoinette (10 pages de commentaires dithyrambiques !) pour réaliser ces délicieuses orangettes.
Elles sont très moelleuses et délicieusement parfumées et c’est encore une recette que je vous recommande vivement d’essayer !
Il vous faudra juste un peu de patience si vous voulez les réussir car pour obtenir des fruits bien confits il est préférable de les cuire en plusieurs fois et de les laisser macérer dans leur sirop.

Vous pouvez les consommer nature, enrobées de sucre, d’un mélange sucre-cannelle, de sucre vanillé ou recouvertes de chocolat.

82047873_p

 

INGRÉDIENTS (pour 50 orangettes)

– 2 très grosses oranges biologiques à peau épaisse (environ 850 g) 
– 300 g de sucre en poudre (le poids correspond au poids des peaux d’oranges)
– 30 à 35 cl d’eau de source
– 1 cuillère à soupe de sirop de glucose (ou à défaut de miel)*

150 g de bon chocolat noir  

* j’ai ajouté dans la recette une cuillère de sirop de glucose pour éviter que le sucre cristallise

RÉALISATION

Laver et bien brosser les oranges, éliminer tous les points noirs et les impuretés des peaux puis éplucher les oranges à vif en conservant éventuellement un peu de pulpe.
Couper les peaux obtenus en lamelle de 0.5 à 0.7 cm de large.
Les  faire « blanchir » 4 fois : Mettre les écorces en lamelles dans une casserole, les recouvrir d’eau avec un peu de gros sel et porter à ébullition, laisser bouillir pendant 2 minutes puis les égoutter dans une passoire. Renouveler cette opération 3 fois dans de l’eau non salée.
Peser les écorces, et faire un sirop avec le même poids d’écorces en sucre et en eau de source (pour 300 g d’écorces il faut donc 300 g de sucre et 30 à 35 cl d’eau).
Mettre à bouillir ce sirop.
Lorsque le sirop bout, plonger les bâtonnets d’orange dedans, laisser mijoter 15 minutes à feu moyen puis éteindre et laisser macérer les orangettes dans le sirop de sucre au moins une journée ou jusqu’au lendemain.
Le lendemain porter le mélange à ébullition puis faire à nouveau mijoter les orangettes dans le sirop pendant 10 minutes.
Renouveler l’opération 3 ou 4 fois*; le sirop se concentre et les écorces deviennent transparentes au fur et à mesure.
Stopper dès que les oranges vous semblent suffisamment confites, la dernière cuisson étant plus longue que les autres (20 minutes pour moi jusqu’à évaporation de toute l’eau).
Laisser sécher les orangettes 1 journée posées sur une grille, ou sur une feuille de papier sulfurisé, en les retournant une fois pour qu’elles sèchent des deux côtés.
Lorsque les orangettes ont séchées, les enrober dans du sucre cristal et laisser sécher à nouveau avant de les ranger dans une boite hermétique.
Les conserver au frais.

* Je les ai fait bouillir au total 5 fois, une fois le matin et une fois le soir pendant 3 jours et j’ai laissé sécher le troisième jour toute la journée mais Lilizen les a laisser confire pendant 7 jours, je n’ai pas eu sa patience !

P1140519

P1140524

P1140550

Orangette au chocolat
Râper ou couper en petits morceaux 150 g de chocolat noir (pour la totalité des orangettes).
Mettre le chocolat dans un bol et placer ce bol dans une casserole remplie à moitié d’eau bouillante.
Faire fondre au bain-marie à feu doux (le chocolat doit atteindre 50° au maximum).
Retirer la casserole contenant le bol du feu et tremper les orangettes dans le chocolat fondu.
Les poser sur une feuille de papier sulfurisé et laisser durcir à température ambiante (surtout pas au réfrigérateur).
Conserver dans une boite hermétique à l’abri de la chaleur et de l’humidité. 
 
Méthode de tempérage du chocolat noir (pour obtenir un chocolat brillant)
Couper en petits morceaux du chocolat noir (j’utilise du chocolat à 60% de cacao)
Faire fondre le chocolat au bain-marie (dans un bol en pyrex par exemple) et surveiller sa température jusqu’à ce qu’il atteigne 50 à 55°.

Le faire refroidir rapidement (en posant le bol en pyrex sur un lit de glaçons) jusqu’à ce qu’il atteigne une température de 27 à 29°. Lorsque le chocolat est refroidi, remettre le bol au bain-marie quelques instants pour remonter la température  jusqu’à 31°.

Remarques
– Je vous conseille d’utiliser une poêle ou une marmite assez large et de ne pas faire de trop grosses quantités d’orangettes pour qu’elles puissent bien macérer dans le sirop : je ne fais jamais plus de 2 oranges à la fois !
– C. Felder conseille dans sa recette d’orangette de conserver un peu de pulpe attachée à la peau d’orange, je l’ai fait pour une orange.
– J’ai mis 30 cl d’eau dans le sirop mais on peut ajouter 5 à 10 cl d’eau si nécessaire.
– Je vous conseille d’utiliser de très grosses oranges à peaux épaisses (j’ai eu du mal à en trouver en bio).
– Si vous les enrobez de chocolat, utilisez un très bon chocolat noir dans lequel vous pouvez ajouter du zeste d’orange.
– Vous pouvez aussi les tremper dans un mélange de sucre et de cannelle si vous aimez cette épice ou dans du sucre vanillé.


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

24 thoughts on “Orangettes natures ou enrobées de chocolat

  1. J’adore ce que tu fais et surtout dans ce temps ci de l’année. Merci de partager cette belle et bonne recette pour le temps Des Fêtes.
    Bisouss,
    KimGala

  2. Piroulie,
    Voila apres la 5e ebullition, et surtout n’áyant surtout plus la patience d’attendre, , jai stoppe, et ai mis les orangettes a secher le 3e jour . Le souci est que, celles par exemple qui etaient au fond de la poele etaient completement imbibees de sirop, et apres une journee, elles ne sont pas vraiment « seches ». Dois je attendre encore, et avoir obligatoirement des orangettes bien seches au toucher, ou bien je peux quand meme les tremper dans le chocolat?
    Merci encore Piroulie pour cette merveilleuse recette qui a deja lair terrible!

  3. tu peux les tremper dans le chocolat même si elles sont encore un peu collante
    je viens de les refaire et j’ai mis du sirop de glucose pour éviter la cristallisation du sucre j’ai obtenu des orangettes plus « souple » mais un peu plus collante ce qui ne m’a pas empêchée de les enrober de chocolat
    bonne journée

  4. Elles sont superbes Piroulie, je n’en ai jamais fait d’aussi esthétiques ! je pense que vous avez du vous régaler ! merci d’avoir relayé la recette…
    je t’embrasse,
    lili

  5. Bonjour.
    J’ai effectué la recette sans sirop de glucose et en effet ça a cristallisé. Avez vous déjà essayé avec du sucre glace pour ne pas que ca cristallise ? Je pense aussi avoir mis trop de sucre et pas assez fais bouillir pour enlever l’amertume. Bref une catastrophe pour une première ^^

  6. Bonjour, quelle difference entre la version « normale » et celle de Felder avec un peu de chair? merci pour ce partage

  7. Si j ai bien compris une fois ébouillanté je les sèche d abord nature ensuite je
    Continue la recette merci beaucoup Elle me donne envie

  8. C’est une très bonne recette, très facile. Merci J’ai gardé 10 cl de l’eau de cuisson du 3e « blanchiment » pour le sirop de cuisson des écorces.
    J’utilise aussi les écorces confites coupées en petits morceaux pour la confection de panettones faites-maison (orange-raisins ou orange-chocolat).

  9. J’ai réussi mes orangettes et du coup en ai refait d’autres pour offrir à ma famille et amis. A faire en suivant bien la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *