Mafletas ou mofletas pour la Mimouna

Dans la zone espagnole du Maroc on appelle ces crépes « mafletas » ou « territes » et dans le reste du pays « mofletas ».
Elles ressemblent un peu au Msemen des marocains mais les mafletas contrairement au Msemen ne  se plient pas en quatre (avec et sans jeux de mots)
C’est l’élément culinaire principal de la « Mimona » fête de clôture typiquement juive marocaine de la fête de Pessah mais on peut les faire à n’importe quelle occasion
Voici la recette que m’a donnée ma mère
La pâte est d’une simplicité enfantine mais c’est trouver la bonne consistance et le façonnage de la crêpe qui demande une certaine technique

25513709_1_

Ingrédients ( pour une vingtaine de mafletas assez grandes)

– 500 g de farine
– 30 cl d’eau
– 1 cuillère à café de sel
– 20 g de levure de boulanger ou 1 paquet de levure sèche de boulanger
– 1/4 à 1/2 verre d’huile pour travailler la pâte
– 1/4 de verre de semoule fine de blé
– huile pour graisser la poêle

Réalisation

Diluer la levure dans une partie des 30 cl d’eau
Travailler énergiquement la farine, la levure et l’eau jusqu’à obtenir une pâte très souple qui ne colle presque plus aux doigts (au début la pâte adhère au bol du robot ou à la cuve de la map mais à la fin elle doit se détacher des parois)
Suivant la qualité de la farine, il faudra ajouter de l’eau ou de la farine à la pâte.
Laisser reposer la pâte 1 heure au moins ou utiliser la fonction pâte de la map

22795092_1_

Quand la pâte a doublé de volume : 2 méthodes

– Soit vous formez 20 petites boules environ que vous enduisez généreusement d’huile et vous laissez reposer sur une assiette huilée puis vous les étalez très finement

– Soit vous étalez la pâte en un grand rectangle, vous l’enduisez d’huile et vous saupoudrez de semoule fine (1/4 de verre), vous roulez la pâte sur elle même pour former un boudin que vous allez couper en 20 tronçons environ :

22795181_1_  22795217_1_  22795217_1_

Posez chaque tronçon sur une assiette  huilée après l’avoir entièrement badigeonné d’huile

22795310_1_

Laisser reposer un moment

Faire chauffer une poêle légèrement graissé
Prendre un de ces morceaux et l’étaler sur le plan de travail huilé le plus finement possible en terminant de l’aplatir avec le bout des doigts

La poser sur la poêle bien chaude (si un trou se forme en la prenant ce n’est pas grave !)
Retourner la crêpe et poser une crêpe PAR DESSUS LA PREMIERE et retourner le tout au bout d’une minute
Recommencer avec une autre crêpe posée sur les crêpes précédentes et ainsi de suite pour le 1/3 ou la moitié des mafletas : j’en empile environ 6 les unes sur les autres en tournant la pile chaque fois que je rajoute une crêpe.

22795596_1_

22795620_1_

22795789_1_

Servir avec beurre et miel ou confiture accompagnées d’un bon thé à la menthe

25513747_1_

Remarques

L’origine du mot Minouna est assez contesté : Mimouna viendrait de Maimon, le père de Maimonide qui vivait à Fes au Maroc, (où dit-on la mimouna aurait eu son origine) et serait mort ce jour là.

Il contient le mot hébreu « emunah » ou foi, indiquant que la rédemption arrivera au mois de Nissan, tout comme la libération de l’esclavage est arrivée au cours de ce même mois

Le nom viendrait de l’hébreu/araméen mammon qui signifie richesse ou prospérité ;ce serait le jour de Mimona que serait déterminée la prospérité de chacun
Cette référence est très présente dans les vœux que l’on se fait les uns aux autres le soir de la fête : Tbarkou ( soyez bénis et  réjouissez vous) Terbhou ( que vous gagnez) On se souhaite bonheur et abondance.

 

49 thoughts on “Mafletas ou mofletas pour la Mimouna

  1. Ahhhh!!!!
    c’est donc ca les moufletas????? merci Piroulie de nous faire partager tout ca!! j’en ai tellement entendu parler!! mais c’est du travail en fait par rapport aux simples crêpes! il faut que j’essaye!!!merci encore!

  2. merci Piroulie
    moi je les aime nature ma BM constantinoise les réussissais à merveille mais voila j’ai la recette grace à toi, tes photos sont très explicites
    continues à nous ravir!!!

  3. mofletas
    waouuuuuuuuu ya pas mieux selon moi les mofletas bien meilleur que des crepes francaise ca na rien a voir en fait jadoreeeeeeee merci piroulie

  4. Oulalaaaa miam miam, c’est vrai que dans mon livre « La cuisine Juive Marocaine » on y trouve les termes Mofleta et plus couramment utilisé au Maroc sous : Mséméns ou encore Rghaifs, moi je succombe a TOUS LES COUPS !!!! c’est troooop bon en + pas besoin de tonnes d’ingrédients pour les réaliser c’est ça le tOP DU tOP LOL

  5. tres reussi
    c est vraiment super, j aimerais bien gouter les tiennes….
    j ai refait des chocolats, mais j ai un pb, le chocolat ne fond pas, il ne devient pas liquide, il se forme comme une masse… dois je rajouter de l eau…. la poudre de pralin d ici= 0…..
    j ai fait des chocolats nature avec une noisette dedans, ca presente tres bien, et ils sont bons.
    merci de me repondre..
    RICA

  6. ohhhhh
    c’est magnifique, c’est long à faire mais le résultat est surprenant !!!! Merci pour cette recette que je viens de découvrir. J’en connais d’autre variante mais pas celle ci

  7. Les mofletas!
    D’abord, merci beaucoup pour ton commentaire sur mon blog. J’adore les mofletas! J’attends chaque année la Mimona rien que pour en manger!

  8. Je m’évertue à dire à mon mari ( marocain)que chez nous les tunes, y’a pas de mimona, j’ai enfin une preuve! Merci en tout cas pour cette leçon de mofleta, c’est tout un art que tu maîtrise drôlement!
    Biz,
    Sarah

  9. TERBHOU!!!!!!!
    La mimouna en Israel, une féerie !!!!!! Les distances étant moins longues, nous répétons les visites multiples les uns chez les autres comme au Maroc.Merci pour ta recette…..Je ne connaissais pas le complément de semoule. C’est à essayer…Mon amie d’Alquasar El kébir ne met pas de levure, mais beaucoup d’huile et les fait trés fines mais quel travail!!!!C’est vrai qu’elles sont aussi délicieuses…Je te souhaite ainsi qu’à ta famille tout le meilleur.Je t’embrasse Esther

  10. merci pour ce partage, par contre une petite précision, Opération 1 : je pose une crèpe sur la poele, je la retourne puis j’en repose une autre dessus et je la retourne ensuite je continue à empiler les crèpes ou je vide ma poele et recommence l’opération 1
    merci de votre aide
    OC

  11. Mille mercis pour cette recette et les explications parfaitement détaillées, je vais essayer la rectte tout de suite, j’adore les moufletas mais n’avais pas la recette et chez toi c’est toujours foolproof. Bisous

  12. Je ne connaissais pas du tout cette spécialité. Tu me donnes bien envie? je rentre du boulot j’en mangerais bien une ou deux.
    Bisous.

  13. bravo
    bonjour, je profite d’une visite chez ma copine la petite vachette que j’adore pour vous dire que votre site est mon site de référence (à part celui de ma copine) pour des idees de recettes pessah, chabbat et autres …. mille bravo et chabat chalom

  14. j’aime beaucoup ton blog car j’y apprends plein de choses et je découvre pratiquement chaque fois une nouvelle recette et les traditions qui lui sont attachées !!!
    un vrai bonheur bises virginie

  15. msemels de Mimouna
    En Oranie on avait coutume de faire des m’semels à Mimouna. ca ressemble aux moufflétas en étant plus croustillant et plus doré.
    On utilise de la semoule fine principlement (500g) pour une poignée de farine (100g) avec 1 càc de sel et un peu d’eau tiède.
    On pétrit cette pâte longuement en rajoutant si besoin un peu deau et on forme des petites boules comme une noix qu’on laisse reposer. Ensuite on les ouvre sur un plan huilé en 1 carré de 20×20 et on les cuit en les pliant en 2 ou 4 dans 1 poêle légérement huilée. On les déguste enfin avec du beurre et du miel.

  16. On a hâte….
    Et oui on a hâte de les gouter mais j’attendrais pas Pessah prochain… je vais essayer un de ces jours je te dirais si j’ai réussit.
    Bisous

  17. Et en plus on a les explications..
    Bonjour Margareth,t
    Depuis quelques annees, dans notre ichouv, chez notre rav qui est marocain, on fete la mimouna et tout le monde est invite. Je fais partie de l’equipe en cuisine et cette annee, on a battu tous les records: 27 kilos de farine…Je pense que ces petites crepes innocentes ne doivent etre mange qu’a la sortie de Pessah car elle gardent toute leur authenticite et nous… notre ligne…
    Je t’embrasse et merci pour toutes les explications, photos et tant de generosite…

  18. MERCI POUR TA RECETTE DE MAFLETA JE N; »AVAIS PAS LA RECETTE JE VAIS BH’L »ESSAYER merci ;
    Aurais tu également la recette des crepes marocaines avec les trous et sans lait ma femme de menage les reussissait tres bien ce serait sympa si tu pouvais me la communiquer  » barerir  »
    A BIENTOT ET MERCI
    LEA

  19. Je ne connais pas du tout les Mafletas. Ces jolies crêpes doivent être bien délicieuses, je vois que le travail est long : le repos et le façonnage vraiment pas facile.
    Elles sont superbes et je suis très tentée de les goûter. Un vrai régal.
    Je te souhaite une très bonne journée
    Patricia – La Table de Pénélope

  20. mes filles m’ont supplié d’en faire à la mimouna mais je n’ai pas eu les courage , et comme en plus je les fais super extras fines , c’est un boulot de monstre , alors bravo!

  21. mofleta / teride
    Merci beaucoup…je vais essayer avant la fin de la semaine…mais je pense avoir perdu le fil…à
    quel moment (si on choisit l’option de diviser en
    petites boules) doit on incorporer la semoule…
    Merci encore…

  22. Si on choisit l’option petite boule on n’ajoute pas la semoule
    L’huile n’est pas à incorporer dans la pâte mais sert à l’enrober quand elle est prête
    tou bichvat sameah

  23. bon soir piroulie merci pour ta recette qui a l’aire excellente mais je n ‘ai pas compris la façon de les faire cuire merci

  24. comme maintenant partout au Québec, on trouve les mofletas, moi je les taille et je les place au congélateur. Le problème c’est que si j’oublie de les décongeler, je ne sais pas combien de secondes, je dois les laisser au micro-ondes. j’ai appris de mon expérience que 5 secondes ce n’était pas assez et que 10 secondes, elles devenaient dures. je crois que l’idéal c’est vraiment de les placer du congélateur au frigidaire et là après 3 ou 4 heures, les réchauffer au four conventionnel. mmmmm !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *