Brioche de Nanterre et digression sur la loi de Murphy et autres contrariétés

Est ce que quelqu’un pourrait m’expliquer

– Pourquoi le Dimanche et durant les vacances les enfants se réveillent aux aurores en poussant des cris de sioux, pendant que vous tentez désespérément de vous enfouir plus profondément sous vos oreillers, alors que pendant le reste l’année les faire parvenir habillés à la table du petit déjeuner (après que vous ayez épuisé votre stock de menaces et de promesses) constitue une performance digne de figurer dans tous les bouquins recensant ce genre d’exploits ?

– Pourquoi certain Lundi, au moment de retourner au boulot, le soleil semble vous narguer dans un ciel d’un bleu uniforme alors que pendant tout le week end il y a un temps que seuls les escargots, les grenouilles et autres batraciens apprécient ?

– Pourquoi y a-t-il toute une série de vélibs alignés au garde à vous dans les bornes lorsque vous passez devant en voiture  mais quand vous décidez d’aller travailler en vélo elles sont aussi vides que votre compte en banque après les vacances ?

– Pourquoi lorsqu’on décide enfin de changer de file sur le périph on se retrouve immobilisé alors que dans la file qu’on vient de quitter les voitures se mettent subitement à foncer ?

– Pourquoi les réunions  de parents d’élèves (dont vous êtes la dernière à partir) tombent juste le soir où vos amis organisent le féerique mariage de leur fils que vous attendez avec impatience depuis des lustres (le mariage pas le fils !) et qui va faire passer le mariage d’Eva Longoria avec son grand basketteur pour une petite sauterie à la bonne franquette ?

– Pourquoi le soir des fiançailles de votre meilleure amie votre visage se retrouve-t-il couvert de rougeurs à cause d’une allergie à une crème qui, comble de l’ironie, était sensée vous donner un teint sublime ?

– Pourquoi la seule fois en 15 ans de carrière où vous avez oublié d’éteindre votre portable avant de rentrer en cours il sonne alors que vous êtes sous le regard inquisiteur, méprisant ou glacial de l’inspecteur d’académie qui a déboulé dans votre classe plus tôt que prévu !

-Pourquoi ce même crétin de portable est il déchargé juste quand vous avez un coup de fil vraiment urgent à passer ?

– Et surtout pourquoi votre peintre qui ne devait passer que 15 jours à refaire le parquet et les peintures de la maison a subitement dans la même quinzaine perdu l’oncle de sa belle soeur (ou le contraire ?), attrapé une gastro, coulé le moteur de sa voiture, passé la journée à l’hôpital avec son papa qui devait subir une série d’examens urgents et subit une inondation dans sa maison de campagne (ah ! il a une maison de campagne lui ???… pas étonnant d’ailleurs avec ses prix !)
Pendant ce temps vous étiez au bord du suicide avec une maison en chantier, les meubles du salon dans votre chambre, le piano dans la cuisine,le canapé dans le balcon pendant plus d’1 mois et zhom ronchonnant et râlant qu’il vous avez pourtant bien prévenu : la tête du peintre, que vous aviez trouvé charmant et trés sympa (on peut se tromper !), ne lui inspirant pas la moindre confiance ?

Moi ce genre de trucs ça me stresse ou ça m’énerve alors pour me consoler j’aime bien prendre une bonne tranche de brioche avec mon  thé ou  mon café préféré : J’ai trouvé celle ci sur le blog talons hauts et cacao et je l’ai légèrement modifiée (plus de sucre, levure sèche au lieu de la levure fraîche).
J’ai préparé la pâte en Map mais vous pouvez la faire avec votre robot ou avec vos blanches mains.

brioche_de_nanterre__3_

 

Pour d’autres recettes de brioches vous pouvez voir sur l’index des pains et viennoiseries :

INGRÉDIENTS

– 500 g de farine
– 1 cuillère à soupe bombée de levure sèche de boulanger
– 5 œufs moyens
– 175 g de beurre mou
– 100 ml de lait (ou de lait de soja)
– 40 ml d’eau (je n’en n’ai pas mis)
– 75 g de sucre
– 6 g de sel (j’ai mis 1/2 càc )
– 4 sachets de sucre vanillé
– zeste d’orange
– 1 jaune pour la dorure + 1 pincée de sel

brioche_de_nanterre__7_

RÉALISATION

– Sortez tous les ingrédients de réfrigérateur à l’avance pour qu’ils soient à température ambiante
– Dans la cuve de la MAP ou dans le bol de votre robot mélangez le lait,la levure, les oeufs et les sucres .
– Ajoutez la farine et en dernier le sel .
– Pétrir pendant 10 minutes à vitesse moyenne ou choisir le programme pâte de la MAP (machine à pain).
– Quand la pâte commence à être homogène ajoutez le beurre mou coupé en dés.
 
En fin de pétrissage, la pâte est élastique et collante : surtout ne rajoutez pas de farine.

1ère méthode rapide
A la MAP (machine à pain) laissez le programme se finir
Au robot : Déposer la pâte dans un grand bol et laissez la lever jusqu’à ce qu’elle double de volume (mon truc :mettre un petit morceau de pâte crue dans un verre d’eau à température ambiante quand la petite boule de pâte flotte sur l’eau la pâte est prète à être enfournée ) 
A la fin de la levée, farinez le plan de travail , vos mains et la pâte car elle est collante et travaillez la un peu.
L’étendre en rectangle sur le plan de travail bien fariné, plier en 3 (portefeuille) faire 1/4 de tour, étendre à nouveau et répéter l’opération 2 fois

DSCN6154 DSCN6156 DSCN6160   DSCN6164

Coupez la pâte en 16 pâtons égaux et formez des boules.
Déposez 8 boules dans votre moule à cake recouvert de papier sulfurisé et faites une 2ème brioche ou  des brioches individuelles avec les autres boules (que j’ai elles mêmes partagé en 3 ou 4 pour garder un semblant de forme de brioche de Nanterre !)
Laisser lever jusqu’à ce que les brioches doublent de volume (1 heure environ) : mettre une petite boule de pâte dans l’eau et quand cette petite boule flotte à la surface, préchauffer le four (en fait cette méthode est plus fiable pour le pain que pour les brioches !)

DSCN5547

2ème méthode (plus longue mais que je préfère)
Préparer de la même façon votre pâte la veille et laissez la reposer toute la nuit dans la partie la moins froide de votre réfrigérateur
Le lendemain sortir la pâte et la dégazer (la travailler pour qu’elle se dégonfle) puis procéder comme indiquer ci dessus

Préchauffer le four à 180°c.
Battre le jaune avec la pincée de sel et badigeonner les brioches.
Faire cuire pendant 20 à 25 minutes environ. Couvrir d’une feuille d’aluminium si la brioche devient trop dorée

Remarque : une fois les brioches cuites et refroidies, elles se congèlent très bien

brioche_de_nanterre__5_

brioche_de_nanterre__6_

allez une dernière tranche !

brioche_de_nanterre

 

Remarque : Tous chez moi ont préféré la grande brioche et je n’en referai plus de petites avec cette recette. Les tranches étaient meilleures car plus moelleuses que les brioches individuelles pour lesquelles ma meilleure recette reste celle là : clic


Les textes et photos de ce blog ne sont pas libres de droits.
Ils sont la propriété de Piroulie.
Toute reproduction de ces textes ou de ces photos est interdite sans la permission de l’auteur.

45 thoughts on “Brioche de Nanterre et digression sur la loi de Murphy et autres contrariétés

  1. Magnifique cette brioche! Et non, je ne peux t’aider pour ces réflexions existentielles universelles. Par contre, tiens moi au courant qd tu en sais un peu plus, je suis intéressée! A+

  2. Bonjour, je viens de découvrir avec délice ton blog et nous appretons à passer la soirée avec ma fille, qui est plus douée et surtout plus patiente, que moi à préparer les halots pour les fêtes en suivant tes indications de tressage , façonnage repérees dans tes rubriques
    Je remarque que tu parles souvent de faire monter la pâte au frigo durant la nuit:
    Alors, on pétrit(au robot pour moi) et direct au frigo pour la nuit?
    Le matin on façonne, on dore à l’oeuf, et direct au four?
    Si c’est ça, ça va raccourcir mes soirées du jeudi …..
    Merci et chana tovah

  3. bonsoir Piroulie,
    on ne se fatigue pas de visiter ton blog.
    voilà encore des brioches qui accompagneraient bien le café du p’tit dèj!!
    bises
    Alice

  4. Merci !
    Premier passage sur ton blog mais pas le dernier vu le style ! bravo !
    j’ai bien ri à tes questionnements hihi et plus particulièrement à la figure boutonneuse juste quand il ne faut pas. C’est du vécu aussi.
    On a toutes les mêmes galères… )
    Quant à la compensation « briochesque » (là aussi j’excelle dans le domaine « j’ai passé une journée pourrie, je compense avec cet excellent trucinterditquifaitgrossir », mdr) j’ai adoré, je te pique aussi cette recette là.
    Merci encore !
    Bises
    Anne.

  5. bien d’accord avec tes réflexions, j’ajouterais celle-ci : pourquoi sommes-nous plus em…par les parents que par les élèves???? Y aurait-il un loien de cause à effet???

  6. Je t’en pique une tranche pour clore la liste des trucs qui ne vont pas. Le portable, c’est morte, surtout quand la musique est… comme dire… un peu spéciale

  7. Pour une tranche de brioche superbe j’accoure ici, je mets la recette sous le coude, j’ajouterais que pour une tranche de brioche c’est une tranche de rire, j’ai passé un super moment, tout ce que tu dis est si vrai qu’il vaut mieux en rire, Pensées gourmandes…

  8. Quand Murphy frappe..
    Si (comme je viens de le lire) tu es toi aussi victime de la fameuse loi de Murphy, dite de l’emmerdement maximum ou, pur les puristes loi de la tartine beurrée, je te conseille la lecture de ce site:
    http://www.courtois.cc/murphy/murphy.html
    Tu m’en diras des nouvelles!…(tu peux aussi aller visiter les 2 blogs de mon homme en lien sur le mien, il connaît bien aussi!!=)

  9. If anything can go wrong, il will!
    D’accord c’est râlant mais pense à toutes les fois où tu as pu rester tranquillement au fond de ta couette, pense à tous ces week-end ensoleillés, penses à tous ces artisans qui font vite et bien leur boulot (si si ça existe, j’en ai un à la maison!), penses à…… Nous ne remarquons pas les trains qui arrivent à l’heure…
    Ceci dit, le portable qui sonne devant l’inspecteur d’académie méritait bien une superbe brioche!
    Je note ta recette je la ferai entièrement à la MAP .
    Bisous.

  10. Piroulie, c’est un comble…je meurs de rire en lisant ton billet d’humeur et j’en oublie carrément de regarder la recette !

  11. trés drôle
    Je viens de découvrir ton blog par ta recette de nougat et je le trouve super
    J’aime bien tes digressions et je trouve tes recettes à ma portée ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs
    Je reviendrai régulierement le consulter car je l’ai mis en favoris
    Bonne journée

  12. Magnifique !
    Moi aussi, je prèfère, lorsqu’elle remonte toute la nuit, elle est plus fine.
    Pour une bonne brioche, il ne faut pas étre pressé.
    Bises

  13. Il y a des séries, des jours, des mois, voire des années comme ça aux multiples périples !
    Mais quand on peut se consoler avec une bonne brioche c’est que la vie est belle et à croquer à pleines dents hein ?
    bises de Vendée

  14. Les versions minis me plaisent trop!!! Bon j’espère que tout ce que tu listes ne t’ait pas arrivé le même jour sinon c’est la brioche entière qu’il faut avaler!!! Tu m’as bien fait rire en tous cas et je m’y suis un peu reconnue…

  15. Magnifique! Ta brioche m’a l’air somptueuse!
    Dis donc, c’est pas marrant les enfants qui ne font pas grasse mat les w-e et les vacances. Un sacré numéro aussi ton peintre, dis moi, oh le clown! Pas sympa ce Murphy, lol!

  16. Piroulie, la reine de la brioche
    Cela fait maintenant quelques temps que je te suis à travers nos divers échanges patissiers.
    Je crois pouvoir dire que j’ai essayé toutes tes recettes de brioches, briochettes, mounas….
    Donc, tu te doutes bien que celle ci ne fera pas exception à la règle….
    Bizoux

  17. Nono : Je pétris la pâte à brioche et je la laisse monter un peu puis je la mets au réfrigérateur
    Le lendemain je la travaille je forme mes brioches ET JE LES LAISSE BIEN LEVER
    Corinne : tu es la sagesse personnifiée et tu as bien raison
    Freddy : il est trés marrant ce site !
    merci à toutes pour vos com
    bisous

  18. Ta brioche est magnifique, la mienne se sent ridicule à côté ^^.
    Le principe de la file du périph fonctionne aussi pour les caisses de supermarché, de cinéma…

  19. Ahahaha, tu m’as bien fait rire car honnêtement, ce que tu dis est quotidien de chez quotidien ici … Tu as bien raison, pour se remettre de toutes ces questions existentielles, il nous faut de la douceur ! Une bonne brioche à la mie terriblissime fait très bien l’affaire Bises,

  20. Tu m’as bien fait rire, Piroulie, en lisant ton billet. Tes « pourquoi » sont les mêmes que les miens dans l’ensemble, et du style a énervé grandement toute maman digne de ce nom. Le monde ne tournerait-il pas rond ???? lol !!!
    Ta brioche est de toute beauté. Les petites sont vraiment craquantes, même si tu as préféré la grande.
    bisous
    Chrys

  21. Wowww magnifique et tellement bien tentante !!! Si je n’avais pas déjà de la brioche a la maison j’aurai testé ta recette avec régal et plaisir. A tester quoiq’il en soit. Bisous

  22. wahouuu elle est trop belle merci pour le clin d’oeil. Je suis comme toi je préfère lorsqu’elle passe au froid. Et t’as bien raison j’ai testé y’a pas longtemps en brioche individuelle et c’était trop sec à mon gout et pourtant elles n’étaient pas trop cuite. Pendant que j’y suis t’aurais pas une recette de brioches individuelles mais qui soient moelleuses, fondants et à la mie filante. Je teste pas mal et je n’arrive pas à trouver la briochette à m’en relever la nuit bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *